Antoinette fouque: « etre une femme n’est pas une construction  - elle

Photo Antoinette Fouque: « Etre une femme n’est pas une construction  - Elle

Pour Antoinette Fouque (http://www.elle.fr) la femme du soldat inconnu est plus inconnue que lui. Elle le clame lors d'une manifestation du Mouvement de libération des femmes sous l'Arc de Triomphe. Antoinette Fouque a participé à dans tous les combats pour les droits des femmes. Elle meurt au début de l'année 2014. Elle avait auparavant reçu les plus hautes distinctions du pays dont la Légion d'honneur.

Au tout début de la décennie 70, elle fonde sa maison d'édition, Les Editions des femmes, en même temps que les Librairies des femmes à Paris, Marseille et Lyon. C'est en coudoyant les cercles littéraires que, Antoinette Fouque voit combien les femmes ne tiennent qu'une place mineure dans le domaine du livre. Avec des centaines de livres consacrés à la réflexion féminine, la société d’édition de la militante du droit des femmes permet à de multiples auteures de sortir de l'anonymat. Les boutiques de livres lancées par Antoinette Fouque sont ouvertes jusqu'à minuit, ce sont des lieux de débats.

Dès 1972 à la faculté de Vincennes, Antoinette Fouque débat sur la sexualité de la femme avec la psychanalyste féministe Luce Irigaray. Vous ne l'ignoriez peut-être pas, mais elle est à l'initiative du groupe baptisé Psychanalyse et Politique, à l’origine du mouvement MLF. Après des études supérieures en Lettres, la jeune femme a été enseignante. Son directeur de thèse n'est autre que Roland Barthes. Antoinette Fouque prépare un Diplôme d'études approfondies. Pendant cette période, l'étudiante côtoie Monique Wittig, romancière féministe.

Son engagement politique

Actuellement, les droits des femmes sont encore menacés et l’Alliance des Femmes pour la Démocratie se bat dans le but d'endiguer la poussée de tous les extrémismes. Plus que jamais active, l'AFD (Alliance des Femmes pour la Démocratie) fondée à l'initiative d'Antoinette Fouque soutient la gauche, relais du combat des femmes. Antoinette Fouque fonde l'AFD, Alliance des Femmes pour la Démocratie à l'occasion du bicentenaire de la révolution française.

Pour esquiver toute récupération, le sigle MLF a été déposé à l'INPI. Antoinette Fouque quitte le Mouvement de libération des femmes lorsqu'elle part aux Etats-Unis au début de la décennie 80. Le mouvement est à cette époque victime de querelles intestines et perd de l’influence. Le droit des femmes fut la grande lutte de la vie d'Antoinette Fouque.

Antoinette Fouque, de Marseille à Paris

De sa jeunesse passée dans un quartier défavorisé, Antoinette Fouque va conserver toujours un enracinement politique marqué à gauche. Son père était un militant syndicaliste. Elle passe une enfance tranquille à Marseille. Antoinette Fouque a vu le jour à Marseille.