Mort d'antoinette fouque, pionnière du mouvement féministe

Photo Mort d'Antoinette Fouque, pionnière du mouvement féministe

Antoinette Fouque (Aller sur le site internet Lemonde.fr) fonde l’Alliance des Femmes pour la Démocratie au moment du bicentenaire de la déclaration des droits de l’homme. La militante s'engage avec le MRG pour le scrutin européen de 1994. Elle est députée de 1994 à 1999. L'égalité est au coeur du mouvement. Dans l'hémicycle européen, Antoinette Fouque a assuré la vice-présidence de la commission des droits de la femme.

Antoinette Fouque soutient la cause des femmes sur toute la planète

Selon Antoinette Fouque, l'épouse du soldat inconnu est plus inconnue que lui. C'est ce qu'elle clame pendant une manifestation du Mouvement de libération des femmes sous l'Arc de Triomphe. Elle meurt le 20 février 2014. Elle avait auparavant reçu les plus prestigieuses distinctions nationales. Elle s’engage pour Aung San Suu Kyi face à au régime militaire en Birmanie. Antoinette Fouque s'exprime au siège des Nations Unies mais aussi dans le monde entier pour promouvoir les droits des femmes.

Antoinette Fouque a combattu toute son existence pour que le droit des femmes progresse. Elle figure parmi les militantes qui ont fondé le Mouvement de Libération des Femmes. A la fin de la décennie soixante-dix, Antoinette Fouque et d'autres activistes choisissent de déclarer le Mouvement de libération des femmes comme une association.

Enseignement et psychanalyse : lesengagements d'Antoinette Fouque

Avec son directeur de thèse, le sémiologue Roland Barthes, Antoinette Fouque décroche un Diplôme d'études approfondies. C’est pendant cette période qu’elle fréquente la théoricienne féministe Monique Wittig. Le groupe baptisé Psychanalyse et Politique, à l’origine du Mouvement de libération des femmes (MLF), a été fondé par cette femme. Après des études supérieures en Lettres, Antoinette Fouque s'est d'abord lancée dans l'enseignement.

Editrice et libraire

Grâce à des centaines de livres dédiés à la création des femmes, la maison d’édition d’Antoinette Fouque aide de multiples auteures à sortir de l'anonymat. Cette femme de lettres fonde Les Editions des femmes au début des années 70. Les Librairies des femmes sont inaugurées à la même époque. Les librairies ouvertes par l'écrivaine sont ouvertes jusqu'à minuit, il s'agit de lieux d’échanges. A force de fréquenter les milieux intellectuels,, Antoinette Fouque voit à quel point les femmes n'occupent qu'une place mineure dans le secteur de l’édition.